BIENVENUE
Chouette
A travers les âges
Généralités
La chouette
Le hibou
Mythologie, contes et légendes
Croyances
Chouettes en Grèce
La chouette et la littérature
Harry Potter
Dessins animés
Numismatique
Les dangers
Collection
Nouveautés
Exposition
Votre message
Un peu de moi
 

Généralités


L’homme a toujours été fasciné par les rapaces. Cette fascination s’est manifestée de deux manières. Certaines civilisations les adoraient, d’autres en avaient peur et les massacraient.

Les rapaces se caractérisent par un bec crochu et des doigts pourvus de solides griffes recourbées, appelées serres. Ces oiseaux se classent en deux ordres. Celui des Falconiformes pour les rapaces diurnes et celui des Strigiformes pour les rapaces nocturnes, chouettes et hiboux.

Les strigiformes (144 espèces) se classent en Tytonidae (chouette effraie) et Strigidae (toutes les autres espèces nocturnes).

La langue française fait la distinction entre chouette et hibou. Le hibou n’est pas le mâle de la chouette.

Le plumage du hibou comporte des aigrettes, touffes de plumes au sommet de la tête qui ressemblent à des oreilles mais n’en sont pas. Les chouettes sont dépourvues d’aigrettes.

La chouette peut pivoter la tête à 270°. Ses yeux, bien qu'imposants avec leurs disques faciaux arrondis qui recouvrent la moitié de la tête, ne lui permettent de bien voir que sur un faisceau de 70° sur un champ de vision total de 180°. Ses yeux ne sont pas placés de chaque côté de la tête, comme chez les autres oiseaux, mais tournés vers l'avant. Elle peut donc mieux voir en relief et évaluer la distance à laquelle se situe un obstacle ou une proie.

L'ouïe de cet oiseau est très développée, elle fait de lui un grand chasseur. Ses oreilles situées asymétriquement (l'oreille droite est plus haute que l'oreille gauche) captent les variations de temps d'arrivée des ondes sonores de ses proies, lui permettant ainsi de les localiser. Ainsi, dans le cas d'une proie qui tente de s'enfuir, la chouette la localise par la provenance des sons et n'a pas besoin de la voir pour la chasser.

Les chouettes parviennent à voler sans bruit, car les plumes de l’avant de leurs ailes ont un bord avec de petites dents, un peu comme un peigne. L’air ne siffle donc pas au contact de l’aile. De plus, les ailes sont recouvertes d’un fin duvet velouté, ce qui adoucit encore le bruit.

Les chouettes font une guerre active aux petits rongeurs. Ce sont des oiseaux très utiles.

 La hulotte et l’effraie ont les yeux noirs, contrairement aux autres rapaces nocturnes qui ont l’iris jaune ou orange. Toutes les chouettes ont une troisième paupière : la paupière nictitante. Cette sorte de peau balaie l’œil horizontalement afin de le nettoyer et de l’humidifier. Certains professeurs des museums américains (celui de Floride par exemple) pensent que les lunettes de poils rayonnants ou disques faciaux des chouettes et hiboux ont une fonction de réflecteur parabolique.

Les rapaces nocturnes avalent leur proie entière si elle est petite et ne peuvent donc digérer les éléments qui s’agglomèrent dans le gésier. Les sucs digestifs font alors leur travail en laissant les os, poils ou plumes intacts. Ces restes sont évacués sous forme de pelotes et l’on peut ainsi étudier ce que mange l’oiseau en examinant ce qui se trouve dans les pelotes de réjection. On peut aussi savoir quel genre d’oiseau les a rejetées puisque leur forme est différente d’une espèce à l’autre. Ces pelotes sont propres et n’ont pas d’odeur, il ne faut donc pas craindre de les manipuler. Elles contiennent parfois plumes, noyaux ou carapaces d’insectes et sont composées des restes de deux à cinq proies.

 


Aujourd'hui 4 visiteurs
 
Ce site est mon travail de fin d'année du cours d'informatique-internet (2007-2008). Il ne pourra que s'améliorer au fil du temps. Revenez-y et voyez son évolution.
 
=> Veux-tu aussi créer une site gratuit ? Alors clique ici ! <=